Alerte sur la normalisation des compétences

Bernard Blandin qui représente le FFFOD aux travaux de normalisation du groupe JTC1 SC 36 et le CESI au groupe TC232 de l’organisation ISO a publié une note d’alerte sur le blog du FFFOD.

Il constate la recrudescences des projets de normalisation sur la représentation des compétences.
Il précise le but de ces projets : l‘automatisation d’échange d’information sur les compétences et le traitement automatique de ces informations : analyse automatique de CV au regard d’un poste, prescription automatique de formation lors de l’accès à un nouveau poste à l’issue d’une évaluation de compétences ou après analyse d’un CV, construction automatique d’un parcours de formation tenant compte des acquis enregistrés dans un portfolio…Telles sont quelques une des demandes actuelles que l’on rencontre en explorant les projets d’organismes publics3 à travers le monde, les grandes entreprises privées étant plus discrètes sur ce sujet, mais ne s’y intéressant pas moins.

M. Blandin déplore que, malgré les enjeux de ces projet pour les ressources humaines, l’emploi et la formation, la France est absente de ces projets, une nouvelle fois.

Articles Récents

post SCORM 2004 4th edition

Le consortium ADL vient de publier la 4ème révision de SCORM 2004, appelée 4th edition. La précédente version , SCORM 2004thr , datait de septembre 2006.

La nouvelle version contient principalement des correctifs, clarifications et nouveaux tests de conformité. Il y a quelques nouvelles fonctionnalités.
Mais les problèmes contournés par l’option « Figer les items achevés » ne semblent pas  encore corrigés.

Qui sont les « SCORM Adopters »

Comment savoir si un outil (plate-forme, contenus ou outils-auteur) respecte réellement les recommandations de SCORM 2004 ?
ADL tient à jour la liste des outils qui ont validé les tests de conformité de SCORM .


post Tests de conformité avec SCORM 2004

Contrairement à son intitulé, SCORM 2004 n’a été finalisée, dans sa 3ème version, qu’en octobre 2006. C’est aujourd’hui le standard « à suivre » pour l’industrialisation de la production des contenus pédagogiques, associé aux standards XML, QTI et LOM.

  • Accédez à l’ensemble de la la documentation,
  • Téléchargez les outils pour tester la conformité d’un Contenu, d’un Outil-auteur ou d’un LMS (« SCORM 2004 Conformance Test Suite » )
  • Téléchargez un exemple d’environnement SCORM 2004

SCORM 2004 4ème édition

SCORM 2004 3ème édition


post La France est en retard dans la mise en oeuvre de la normalisation

La rubrique « Actualité de la FOAD » du Centre INFFO donne la parole ce mois -ci à Bernard Blandin. Nicolas Deguerry l’interroge la normalisation de la formation. Paru dans Inffo Flash n° 737, 1er au 15 février 2009.

Rappelons que Bernard BLANDIN est un pionnier de la FOAD, et qu’il participe depuis plusieurs années aux groupes de travail internationaux sur la normalisation, l’un affecté à l’informatique pour l’éducation, la formation et l’apprentissage, l’autre dédié aux services d’éducation et de formation non formelles.

Il alerte régulièrement les lecteurs du blog du FFFOD sur les enjeux. Les enjeux techniques sont ceux de l’interopérabilité des outils (plates-formes, LMS, etc.) et des ressources numériques pour la formation, ainsi que l’accès aux ressources numériques et leur réutilisabilité. Les enjeux économiques concernent l’ensemble des producteurs français d’outils ou de ressources numériques, qui risquent d’être exclus de certains marchés à l’étranger, voire même en France, si l’on pense, par exemple, aux besoins des entreprises multinationales. On ne peut pas développer l’économie numérique sans se préoccuper des normes qui régissent les outils et les produits numériques . A faire passer à NKM.

>> Lire l’article complet

En savoir plus :


post Des erreurs fréquentes avec SCORM 2004

Lorsque un fournisseur de contenus convertit des contenus SCORM 1.2 en SCORM 2004, il doit faire attention aux points suivants :

  • Toutes les valeurs du SCO sont effacées quand la tentative sur le SCO est terminée. C’est le cas si l’utilisateur sort du SCO avec un état cmi.exit différent de suspend.
    Pour conserver les valeurs comme cmi.suspend_data et cmi.location, il faut donc que le SCO envoie l’état suspend pour cmi.exit.
  • Pour envoyer un score au LMS, il faut utiliser cmi.score.scaled (nombre entre -1 et 1). La valeur cmi.score.raw n’est pas prise en compte par le LMS.
  • SCORM 2004 différentie l’achèvement de la réussite du SCO. Pour indiquer l’état de réussite, il faut utiliser cmi.success_status.

Articles plus Anciens

Utiliser des métadonnées pour gérer les contenus numériques

Document « Interopérabilité pour le e-learning »

LMS+CMS=LCMS

SCORM 2004 : prêt pour le management des Connaissances

Pourquoi des normes pour la formation en ligne ?

Ce que vise le standard SCORM

Le site LOM-FR est en ligne

Qu’est-ce qu’une métadonnée ?

Actes du colloque de l’ENSSIB – Octobre 2004

Caractérisation des documents numériques avec LOM et IMS-QTI pour l’acquisition et l’évaluation des connaissances